Dahlias : minimum de soins

Planté au bon endroit et protégé contre la sécheresse grâce au paillage, le dahlia demande très peu d'entretien et est peu sensible aux maladies et parasites, une fois installé et développé.


Soin des Dahlias au Jardin des Plantes de ParisPar contre, au démarrage, si la saison est humide, prenez garde aux voraces limaces qui les aiment aussi

Dès l'apparition des jeunes pousses, il faut veiller à les protéger des escargots et autres limaces (produit sous forme de granulés disponible dans le commerce).

Le dahlia aime avoir le pied au frais. Un bon paillage lui plaira et réduira les besoins en arrosage. Si vous utilisez un paillis fin, comme la paillette de lin ou le miscanthus, cela empêchera en plus les limaces et escargots d’accéder aux tiges.

L'entretien consiste ensuite à l'élimination des fleurs fanées pour permettre de nouvelles floraisons.

UNE PLANTE PEU SENSIBLE AUX MALADIES ET PARASITES

Bien nourrie et régulièrement arrosé, le dahlia est très résistant aux attaques, quel qu’elles soient.

En fin de saison, par temps humide, les dahlias peuvent être attaqués par l'oïdium qui créé un duvet blanc sur le feuillage ou par la pourriture grise. Ces maladies cryptogamiques se combattent avec un fongicide.

Des feuilles marquées par des tâches jaunes, c’est la mosaïque du dahlia. Pour lutter contre cette maladie à virus, arrachez le pied et brûlez-le.

Parfois, c’est le collet, à la base des tiges qui pourrit. Arrachez le pied et brûlez-le. Ne replantez pas au même endroit.

Vous pouvez aussi découvrir des pucerons, chenilles, araignées rouges, limaces et escargots sur les plants de dahlia. Eliminez-les raisonnablement avec des métodes douces respectueuses de l’environnement.

Sachez reconnaître les attaques de
1. Limaces et escargots
2. Oîdium
3. Pucerons
4. Virose

Trous de limaces sur feuilles de dahlias Oïdium Pucerons

Un dahlia virosé (Excroissances au niveau du collet, marbrures sur les feuilles)doit être jeté car il va dégénérer et la virose peut se transmettre aux autres pieds. La régénération in vitro régulière permet aux producteurs de proposer des tubercules exempts de viroses.

Excellence Végétale
Espace interprofessionnel
44, rue d'Alésia
75682 Paris cedex 14

Démarche soutenue par l'interprofession