La qualité face à une consommation méfiante

69% des français pensent que la qualité des produits s'est dégradée et 54% que cela va continuer ! (Source : Kantar Média mars 2014) La succession de scandales alimentaires (La vache folle, la viande de cheval en substitut du boeuf...), les tromperies en tout genre (60% du bois exotique vendu en France d'origine illégale, les contrefaçons...) ont rendu le consommateur très méfiant.

La qualité pour rassurer

Même si, la recherche du prix reste le critère d'achat le plus important (61%), la recherche de la qualité arrive tout de suite en seconde position (46%). Source : Opinion Way janvier 2014. Les français expriment clairement leur souci, en dépit de la crise, de ne pas faire de la qualité une variable d'ajustement.

Des attentes vis à vis de la distribution

S'ils souhaitent faire évoluer leurs pratiques de consommation et avoir un comportement plus responsable, les français reconnaissent que le passage à l'acte n'est pas toujours facile. Ils souhaiteraient être aidés et incités dans cette démarche par la distribution.
Les signes de qualité officiels : une aide

Dans ce sens, les signes officiels de qualité constituent une aide pour le consommateur. Tout le monde s'accorde à dire que les signes officiels de qualité bénéficient d'un réel capital de confiance auprès des français. Ainsi 97% d'entre eux connaissent ou ont déjà acheté un produit label rouge.

Dans le même sens et toujours pour se rassurer, les consommateurs s'orientent de plus en plus vers les produits locaux, ceux issus du savoir-faire et de la tradition. Le succès des IGP et des AOC dans l'alimentaire en est une conséquence directe.

Un exemple parmi d'autres : la production d'ail rose de Toulouse, depuis que le produit bénéficie d'un label rouge et d'une IGP, est en plein développement et a permis à de nombreux producteurs locaux de trouver une nouvelle source de revenus.

Les français prêts pour la révolution !

Conscients que l'on arrive au bout d'un modèle de consommation, les français semblent vouloir réagir. "Le mouvement vers une société plus responsable est en marche; c'est une chance et une opportunité pour toutes les entreprises qui veulent rejoindre le mouvement" affirme le directeur conseil d'Ethicity Greenflex, Gilles Degroote.

Le végétal n'échappera pas à cette tendance comportementale. Les entreprises qui font des efforts pour produire des plantes de la meilleure qualité possible sont dans la bonne voie et ont tout intérêt à le faire savoir.

 

Excellence Végétale
Espace interprofessionnel
44, rue d'Alésia
75682 Paris cedex 14

Démarche soutenue par l'interprofession